La Revue de la Céramique et du Verre N°182 – 2012 | Marc Uzan, nouvelles variations

Quelques semaines avant Noël, les étoiles d’or de Marc Uzan illuminaient les vitrines de la galerie de Paola Lumbroso aux Puces de Saint-Ouen. Une trentaine de vases en porcelaine, réunis autour de la tonalité or, démontraient encore une fois tout le talent de l’artiste pour allier expérimentation technique et qualité esthétique.
Spécialiste de la cuisson des émaux à haute température, Marc Uzan dévoilait ses dernières recherches dans une série de pièces intimistes dédiées aux effets de cristallisation du jaune d’or. L’immédiate séduction de la couleur, accentuée par une impression dominante d’uniformité donnait bien vite envie d’en savoir davantage à propos des objets. Une observation plus attentive faisait alors prendre au spectateur la mesure réelle du travail accompli et découvrir les nuances et subtilités de chacune des pièces. Une première vague très saturée en oret très brillante laissait apparaître une seconde série plus douce, où la couleur rose chair, employée mat ou satinée, se mêlait à l’or avec beaucoup de raffinement. Il fallait ensuite manipuler le vase pour découvrir que la couleur du culot n’avait pas été laissée au hasard mais pensée, hardiment, dans une gamme chromatique différente, prune, marron ou même céladon, de sorte que le jaune soit arrêté, cerné, pour mieux se distinguer. Quant aux formes, elles soulignaient la beauté de l’émail, à moins que ce ne soit l’inverse, simples mais précises, sans fioritures, juste ce qu’il fallait de rondeur et d’élégance pour avoir plaisir à se les approprier.Angelique Escandell | La Revue de la céramique et du verre N°182 - 2012