La Revue de la céramique et du verre N°133 – La lettre de l’AGAP N°21 – 2003 | Marc Uzan, « Rouge et Noir »

Marc Uzan est un artiste potier céramiste, cette très précise définition répond sans équivoque à sa démarche : artiste il est par sa volonté de recherche esthétique incessante et son indifférence à tout ce qui pourrait ressembler à une série ou à une édition, indifférence, ou impossibilité tant, pour chaque pièce les paramètres sont tellement subtils que le résultat est inévitablement pièce unique.

Potier il est par son attachement au tournage, au volume de révolution dont la rigueur délibérée va permettre au céramiste de compléter son œuvre par les nuances ou les éclats des émaux.

Par l’immense travail qu’il a accompli autour de ces couvertes et glaçures il se situe dans la lignée des grands artistes potiers céramistes, les Ben-Lisa, Daniel de Montmollin, Jean Girel ou Edouard Chapalaz, rejoignant au travers du temps Chaplet, Dalpayrat, Decoeur, Carriès et son école.

La méthode de travail de Marc Uzan mérite d’être décrite : cet homme de la rigueur est un improvisateur constant, qu’il monte sur un tour ou qu’il compose un émail, il se place à chaque fois face à une aventure ; son sens du métier, sa patience infinie, quelque divinité chinoise non loin et tout s’arrange. Il a même été jusqu’à inventer une méthode pour pacifier les élans du four et les caprices des glaçures. D’un échantillon intéressant il tire des séries de variations commandées par un système graphique qui le guide en lui économisant le temps de recherches classiques savamment calculées… C’est un homme de dialogue, dialogue avec les matériaux et les pratiques, dialogue même avec ses confrères : il a organisé une recherche collective avec une dizaine d’entre eux, le tout consigné dans cette « méthode de recherche » qui est désormais disponible.

Les derniers travaux de Marc exposés à la galerie de l’Ancienne Poste, concernent particulièrement des superpositions hardies de noirs mats ou brillants, à retrait sur les rouges de cuivre, dont il est un des meilleurs spécialistes. Elles sont appliquées sur des porcelaines tournées, extrêmement précises, qui en sont le support idéal, l’effet est à la fois discret, somptueux et très personnel. Il est indéniable que Marc Uzan réserve encore de belles surprises.Robert Deblander | La Revue de la céramique et du verre N°133 - La lettre de l'AGAP N°21 - 2003