La Revue de la céramique et du verre N°114 – 2000 | Les jaunes de Marc Uzan

Il y a des jaunes qui, pour discrets qu’ils soient, ne passent pas inaperçus. Marcel Proust, tombant en arrêt devant un tableau de Vermeer, nous a laissé à jamais la mémoire de son « petit pan de mur jaune ». Le jaune clair est une couleur relativement rare en céramique, qui a donné lieu à quelques brillants moments en porcelaine dans un passé plus ou moins récent. Marc Uzan, qui excelle dans les formes de petite dimension, et les émaux monochromes denses et charnels, nous livre ici une variation sur de petites coupes très fines, allant du coquille d’œuf au jaune vanille. Leurs formes délicates, parfois soulignées d’une seule ligne sombre ou claire, offrent ce qu’il faut d’« imperceptible » irrégularité pour permettre au regard de se les approprier.

Figuraient dans la même exposition, les théières, vases et grandes coupes de l’Anglaise Ruthanne Tudball, dans le style maniériste et fortement tourné, pincé, et estampé qui caractérise son grès au sel. Deux expressions opposées d’une certaine sophistication contemporaine en céramique, de bon augure pour la réouverture de la galerie Pierre (anciennement galerie Ambre) qui dispose d’un bel espace à l’angle de deux rues passantes du Marais. Carole Andréani | La Revue de la céramique et du verre N°114 - 2000