Biennale Prévelles – 2012 | Marc Uzan

Marc Uzan est l’un de nos plus grands céramistes actuels. Il joint au culte de la perfection formelle des anciens maîtres chinois et japonais une passion de la recherche technique et de l’invention stylistique qui est le propre de notre modernité occidentale. A preuve ces « noirs » superbes ! Les uns, vases ovoïdes d’une parfaite élégance, chinés de gris aux nuances multiples, jouent de la magie aléatoire des superpositions et des retraits et opposent très heureusement matités et brillances, gris nébuleux et noirs d’obsidienne. Une grande sérénité se dégage de ces pièces admirablement tournées et d’une belle sobriété, pleine néanmoins  d’une secrète palpitation.

D’autres pièces, au contraire, tourmentées, fortement déchiquetées, nous présentent des formes hérissées d’arêtes coupantes ou trouées d’explosions, une sorte de chaos de ruines de guerre. D’autres enfin, sans rompre totalement avec cette brutalité déchaînée, nous proposent des tours inquiétantes, d’une géométrie dure et rigide, parfois à demi dévastées, aux murs charbonneux d’incendie, d’un noir de fonte opaque, implacable et oppressant. Peut-être évocation des violences de notre époque, prémonition d’apocalypse prochaine et d’un monde de plus en plus carcéral et ruiné ?… Heureusement, Marc Uzan n’a pas encore tourné la page de ses pièces les plus sereines ! Jean François Juilliard | Le Cabinet d’Amateur - 2008 paru dans le catalogue de la biennale de Prévelles - 2012